à propos

« Le langage militaire emploie les termes de « Samouraï éclairé » et de « Samouraï ignorant ». Un Samouraï qui a attendu d’être aux prises avec des situations difficiles pour apprendre à s’en sortir n’est pas éclairé. Un Samouraï qui se préoccupe à l’avance de toutes les situations et solutions possibles est sage. II sera dès lors capable d’y faire face brillamment lorsque l’occasion se présentera. Quoiqu’il en soit, un Samouraï éclairé est celui qui se préoccupe des détails de l’action, avant l’heure. Un Samouraï imprévoyant laisse, au contraire, la pénible impression de patauger dans un imbroglio désordonné et sa réussite ne ressortit que d’une chance anormale. Seul un Samouraï négligent n’envisage pas toutes les éventualités avant le moment de l’action ».

Uesugi Kenshin fit, un jour, la remarque suivante : « Je ne connais pas de recettes pour assurer la victoire. Ce que je sais, c’est qu’il faut saisir toute possibilité et ne jamais laisser s’échapper une occasion. Je n’ai jamais su ce qu’était gagner du début à la fin, j’ai seulement compris qu’il ne fallait jamais être inférieur à la situation et cela est important ».

Hagakure, le livre secret des Samuraïs


« Les héros sont des héros parce qu’ils se comportent comme tels, et non parce qu’ils gagnent ou perdent des batailles ».

Nassim Nicholas Taleb, Empirica Capital Management


« Le nombre de fois où vous avez raison ou tort ne compte pas, ce qui compte est combien vous gagnez quand vous avez raison, contre combien vous perdez quand vous avez tort ».

George Soros, Quantum Fund


« Il faut toujours prendre le maximum de risques avec le maximum de précautions ».

Rudyard Kipling


« I always define my risk, and I don’t have to worry about it. »

Tony Saliba, Saliba Portfolio Management, Saliba Partners, International Trading Institute, First Traders Analytical Solutions





Chers visiteurs, bonjour et bienvenue sur BuildYourCapital.

On dit que les marchés financiers sont un temple où l’air a le parfum des fortunes gagnées… et perdues.
On dit aussi que seuls 5% de ceux qui s’y risquent ont une chance d’y survivre à plus ou moins long terme.
Marché d’initiés ? De professionnels ? D’amateurs éclairés… Ou malheureux ? Ces derniers constituant la masse des 95% de perdants au profit du reste des spéculateurs tirant leur épingle du jeu ? Mais est-ce bien un jeu au juste ? Ne dit-on pas « jouer » en bourse ?
Sans doute y a-t-il des joueurs, sans doute y a-t-il aussi des spéculateurs avertis et méthodiques qui s’imaginent bien ne pas être dans un simple casino, sans doute encore existe-t-il des institutionnels : banques et Etats qui ne spéculent pas. Sans doute enfin, ne va-t-on pas en bourse spéculer sur les « small-caps » comme on entre sur le « forex » qui est un marché essentiellement interbancaire et où le particulier ne pèse pratiquement rien.

Bref… S’il y a bien une leçon à tirer de tout cela : le particulier, à qui est destiné ce site, ne doit pas improviser son entrée sur les marchés s’il souhaite rester suffisamment longtemps dans la course pour, d’une part en apprendre les règles car rien ne remplace l’expérience, et d’autre part ne pas perdre, ce qui constitue le préalable indispensable avant de commencer à gagner.

Mais toi qui entre ici, si tu t’attends à y trouver toutes les ficelles pour t’assurer la victoire, alors abandonne tout espoir, puisque non seulement je ne les possède pas toutes, et je pense pouvoir te dire sans risque que personne au monde ne les possède ; mais encore les marchés étant changeants, bien hardi celui qui pourra t’assurer que son approche des marchés restera efficace dans le temps ; et surtout le trader étant un homme soumis aux aléas de la passion, aucun ne saurait reproduire à l’identique une méthode applicable par un autre. En résumé, même ce qui est, à un instant donné, statistiquement et objectivement efficace, ne saurait être appliqué uniformément par tous.

En revanche, chers lecteurs, vous trouverez les méthodes et les éléments de réflexion qui sont la base de ce qui pourrait être qualifié d’approche gagnante sur les marchés.
Et puis comme la vérité tient souvent en bien peu de mots, les articles seront souvent rédigés de manière concise, peut-être en apparence brutale, libre à vous par la suite d’explorer ces pistes plus en profondeur.

Ici, rares seront les rubriques traitant d’asset management et d’analyse fondamentale. L’AM relève en effet de la gestion de fonds plus que du trading. Il ne sera donc pas question de débattre sur l’approche fondamentaliste du marché action, à la manière de Warren Buffett, du moins ce ne sera pas une priorité.

Ainsi traiterons-nous essentiellement de psychologie générale du trader, de money management, et de méthodes de trading, le tout appliqué au day-trading particulier ou institutionnel, en salle des marchés, ou en Hedge Fund, sur produits dérivés ou sur Forex.

Je voudrais aussi préciser que le parti pris qui a été celui de ne pas écrire ici sur les méthodes d’analyse technique possède une justification : face à la jungle des blogs traitant d’AT, même s’il est nécessaire, en day-trading, de posséder un système de trading donnant une espérance de gain positive, rien ne sera jamais possible sans ce que je considère comme le plus fondamental : l’intégration d’un bon money management et d’une psychologie adéquate. C’est ce qui, à vrai dire, à système équivalent, fera la différence entre un bon et un mauvais trader.

Par avance excellente lecture.


%d blogueurs aiment cette page :